Ma petite safranière…


C’est la pleine saison du » Crocus sativus », souvenez vous l’année passée, ma cigale vous parlait de sa découverte de l’or rouge ! (revoir ici)

Chercher ces petites fleurs de safran dans la campagne lors de balades automnales est bien amusant, mais je suis souvent rentrée bredouille alors j’ai décidé de passer à l’étape supérieure en créant ma petite safranière !

Je suis allée à la rencontre de Marcelline, ancienne exploitante de la safranière « les safrans des Pinchinats « , je dis bien ancienne car elle a malheureusement dû arrêter son activité à cause des « mignons « petits campagnols qui lui ont mangé une grosse partie de ses précieux bulbes de crocus, alors pas si mignons que ça ces petites bêtes !
Marcelline est une  vraie passionnée de Safran, elle connait tout sur cette fleur, sa culture, son utilisation, son histoire…elle fait d’ailleurs partie de l’association « les safraniers de Provence » qui valorise et défend la culture du safran en Provence.
J’ai énormément appris, elle m’a donné plein de bons conseils pour réussir ma petite safranière, toute petite safranière et j’ai planté une cinquantaine de bulbes.

ma Cigale, a pris plaisir à cueillir, émonder et sécher les pistils, naturellement la récolte est modeste mais quand même j’ai de quoi cuisiner quelques belles recettes parfumées au safran, j’ai d’ailleurs sollicité Elsa du blog culinaire, « La Pintade aixoise » ma Cigale est super fan, elle nous a concocté une délicieuse recette facile, simple et rapide de « Crèmes aux œufs safranées » dégustez là ici !
Crèmes aux oeufs safranées La Pintade aixoise

Le safran sublime tous nos plats aussi bien salés que sucrés, il est préférable d’utiliser les stigmates plutôt que la poudre et de les choisir « made in Provence » bien sûr !
Heureusement point trop n’en faut, 1 à 3 pistils (3 à 9 stigmates) par personnes suffisent pour parfumer nos poissons,volailles, riz, soupes, sauces….
Il est bon de savoir : 150 fleurs = 1gr de safran / 0.1gr de safran = 15 pistils = 45 stigmates
Important ! pour qu’il puisse développer toute la subtilité de ses saveurs le safran doit être infusé au préalable dans un liquide tiède ou chaud, eau, lait,crème, bouillon, vin…

Je vois, vous commencez à devenir accro et vous aimeriez en apprendre davantage sur le sujet, alors voilà une bonne occasion pour le faire :
Samedi 16 novembre 2013, le safran du Cativel organise des portes ouvertes  » Sur le chemin du safran » à Gardanne au chemin du safran….ça ne s’invente pas ;) Le safran du Cativel est fournisseur du chef étoilé d’Aix Pierre Reboul.

2 visites gratuites à 10h et 14h sur réservation préalable au 06 61 75 08 00
ou par mail contact@safranducativel.fr ou directement sur le site ici !

Eh bien, prenez une pincée de safran maintenant !

Retrouvez toutes les infos de l’association « les safraniers de Provence » visites, culture, cueillette, utilisation, mises en garde sur les falsifications, recettes, par ici !

Crocus Sativus sauvage, attention de ne pas le confondre avec les colchiques, on reconnait la fleur de safran grâce à son pistil de 3 étamines pourpres
Crocus sativus sauvage 2013

0 Comments

Add yours
  1. 4
    olivier.laurence

    Bonjour, je relis cet article avec plaisir. Je relance 2 journées portes ouvertes gratuites les 8 et 9 novembre, soit a 10h, soit a 14h. Toutes les explications au coeur de la safraniere du cativel et des dégustations. Au plaisir. Laurence Olivier. Le Safran du Cativel.

Laisser un commentaire