L’autre Bambouseraie……


En Provence quand on parle de Bambouseraie, on  pense tout de suite à celle d’Anduze dans le Gard, qui est vraiment une référence, mais maintenant il va falloir compter avec sa petite sœur, « Bambous en Provence »à Eyrargues près de St Rémy de Provence,  elle  a tout  d’une grande !

Elle se démarque déjà, pas du tout sophistiquée, c’est un jardin zen pour se promener, prendre le temps, se détendre et renouer avec la nature, on s’y sent vraiment bien, une visite à ne surtout pas manquer.

Ouverte depuis le Printemps 2012, c’est Bernard Le Neindre, jeune retraité, qui en est le créateur.

La démarche n’est absolument pas commerciale, il n’a rien à vendre, d’ailleurs « Bambous en Provence » est une association de la loi de 1901.

Son objectif principal est d’agir en faveur du Développement durable, pour lui, le bambou est idéal pour nourrir l’âme, reboiser la terre et se réconcilier avec la nature.

Homme passionné de jardin mais surtout passionné par ses bambous qu’il chérit comme ses enfants et tremble par temps de mistral de peur qu’ils ne se cassent. Il nous apprend lors de la visite guidée, que les jeunes pousses sont fragiles et cassent comme du verre, eh oui ! je ne vous ai pas dit mais c’est lui en personne qui nous présente son bébé :

Le Bambou est une personne de caractère ; il a l’âme sensible, il est susceptible,  rancunier, intelligent, malin et sait vous manipuler.

Bernard Le Neindre, est un personnage authentique, malicieux et merveilleux pédagogue intarissable, à la joie communicative. Constamment à l’affût de nouveauté, en bon explorateur il est toujours prêt  à partir pour découvrir de nouvelles variétés à nous faire partager.

Le bambou fait partie de la famille des graminées, il en existe de toute sorte des bleus, des amoureux, des militaires….ou tout simplement le bambou du Tonkin l’indispensable tuteur pour nos plantes.

Une de ses dernières acquisitions : le bambou au parfum d’encens.
Autant d’espèces de bambous autant d’anecdotes qu’il nous conte à ravir.

Il aime nous surprendre en nous  montrant le bambou qui a servi à la fabrication de la Canne de Charly Chaplin :  le Chimonobambusa tumidissinoda

Il aime aussi  balayer les idées reçues, comme celle de la barrière anti-rhizomes qui d’après lui ne sert à rien ! pour maitriser le bambou il suffit de mettre le bon bambou au bon endroit et de ne surtout pas mélanger les espèces, et de toute façon on a le bambou que l’on mérite :)

Vous avez bien compris,  ma Cigale est conquise par ce jardin et n’a qu’une envie, c’est d’y retourner.

Pour tout savoir sur Bernard le Neindre, ses bambous et comment se rendre à « Bambous en Provence » c’est ici !

Et bien, dépaysez vous maintenant !

Petit clin d’oeil : pour les petites envies vous pourrez naturellement utiliser les toilettes sèches

Petit conseil : à cette époque, comme dans tous les jardins, il est prudent de prévoir un peu d’anti- moustique

Pour les mordus de bambous : je vous conseille le jardin de son ami de Dordogne «  les jardins de Planbuisson » : qui présente la plus riche collection de graminées (bambous) en Europe, mais en attendant un prochain voyage, vous pouvez visiter le site qui fourmille d’infos pratiques : où, quand, comment  planter et entretenir les bambous.

Fleur de bambou


Fleur de Bambou

Bambou canne Charly Chaplin :le Chimonobambusa tumidissinoda


Bambou canne Charly Chaplin :le Chimonobambusa tumidissinoda

0 Comments

Add yours
  1. 1
    Anonyme

    super je devais en planter prochainement, c’est vraiment tout près d’ici avant d’en acheter j’irai prendre de précieux conseils, encore merci du  » bambou « 

Laisser un commentaire