Jour de coulis à la campagne…


A la Campagne, depuis des générations le coulis c’est du sérieux on ne rigole pas avec ça !

Car cette histoire de coulis est avant tout une histoire de famille, d’amis, de passion et un moment ou l’on se rappelle les anciens, qui nous manquent mais qui nous ont laissé le goût des bonnes choses.

Pour perpétuer la tradition provençale, le coulis se prépare avec amour, à la fin de l’été quand les tomates sont à bonne maturité, il servira d’ingrédient pour élaborer les recettes de l’hiver.

Chacun a réservé sa journée à l’avance pour ne pas manquer l’évènement.

La veille on a acheté  les tomates, variété Roma, 150 kg, à l’agriculteur voisin.
Le jour J démarre de bonne heure, de bonne humeur et c’est parti !

On commence par laver les bocaux puis on les fait sécher. Précision importante il faut changer les joints caoutchouc  tous les ans, on les met ensuite bouillir dans le vinaigre, on prendra soin de bien les essuyer.

Maintenant rentrons dans le vif du sujet avec les différentes étapes aux gestes précis :

Tour d’abord il faut fendre la peau des tomates avec un couteau avant de les ébouillanter,
ensuite direction la machine à coulis (tamis) l’opération est renouvelée 3 fois, de cette manière la tomate sera débarrassée de la peau et des pépins, pour ne garder que le meilleur, la belle chair gourmande.

Passons au remplissage des pots, une fois  terminé on doit protéger les bocaux pour éviter les chocs lors de la stérilisation, ici à la campagne on utilise les jambes des vieux jeans que le Papy gardait précieusement, c’est une astuce digne de MacGyver !  Et pour finir on dispose délicatement les bocaux dans la grosse lessiveuse et Go pour le feu de bois qui est déjà prêt.

C’est un coulis nature qui servira de base de préparation, on conserve ainsi le bon gout de la tomate sans qu’il se dénature, il sera accommodé au gré des recettes principalement pour les pizzas mais aussi les pates, la moussaka….

La journée se termine autour de savoureuses pizzas préparées par le Chef Sergio avec « le coulis nouveau », c’est aussi le doux moment ou l’on ressort les photos pour se souvenir des années précédentes …..

Il n’est pas trop tard pour profiter des tomates gorgées de soleil et préparer à notre tour du bon coulis maison, pas dans les même proportions évidemment  :)

Eh bien, sortons les bocaux maintenant !

1 – Bocaux lavés en attente remplissage

2 – Preparation du materiel

3- Tomates prêtes pour être ébouillantées

4 – Egouttage des tomates avant tamisage

5- Tamisage des tomates

6 – Enchemisage des bocaux pour la sterilisation

7 – Bocaux protégés, prêts pour la stérilisation

8 -Stérilisation

 

 

+ There are no comments

Add yours

Laisser un commentaire