C’est l’heure des semailles en Provence!


Eh ma Cigale, tu n’as pas oublié ?! en Provence, le 4 décembre, jour de la Sainte barbe on sème « le blé de l’espérance » !

Bien sûr que non, comment oublier ?! j’adore cette coutume et comme dit l’adage « Quand lou blad vèn bèn, tout vèn bèn !  » (« Blé bien germé, c’est la prospérité pour toute l’année ») alors mes petites coupelles sont déjà prêtes pour semer du bonheur !
En plus c’est très facile, il suffit de coucher les grains de blé (ça marche aussi avec des lentilles) sur un lit de coton mouillé, on regarde les graines lever en attendant de voir s’épanouir une jolie plante verte qui décorera la crèche ou la table de noël.

 

Le ble de l'espérance Maguy Roubaud

Les petits sachets de blé s’achètent (joli virelangue :) un peu partout, boulangeries, santonniers, grandes-surfaces, jardineries..pour ma part je profite de l’occasion pour faire une bonne action en préférant les petits sachets de l’association de Maguy Roubaud, qui moissonne depuis 1988 pour aider les enfants à mieux vivre l’hôpital.

 

Pour les petits nouveaux qui ne connaissent pas, petit rappel par Mireille Fouque des Santons Fouquede cette tradition ancestrale héritée de la Rome et la Grèce antiques et les petits conseils pour bien réussir ses semailles, voir par ici ! 

Mais qui était Sainte Barbe pour le savoir c’est ici !

 

Eh bien, semez de l’espoir maintenant !

+ There are no comments

Add yours

Laisser un commentaire